Le projet EELISA, lauréat de l'appel à propositions de la Commission européenne

10 juillet 2020

EELISA a été reconnue "université européenne"

  

La Commission européenne a publié le 9 juillet 2020 les résultats du deuxième appel à propositions pour son initiative phare dans le cadre d'Erasmus+ : Consortiums d'universités européennes. L'Alliance européenne pour l'apprentissage, l'innovation et la science en ingénierie (EELISA - European Engineering Learning Innovation & Science Alliance), qui regroupe trois universités techniques, une université polyvalente axée sur la gestion, trois grandes écoles spécialisées en ingénierie (dont l'Ecole des Ponts ParisTech, Chimie ParisTech et Mines ParisTech), deux universités polyvalentes et deux établissements d'enseignement supérieur polyvalents de sept pays européens, représentant plus de 170 000 étudiants, figure parmi les 24 projets sélectionnés à l'issue d'un processus de sélection comprenant plus de 500 universités. 

Universidad Politécnica de Madrid (Espagne) en tant que coordinateur, Budapesti Műszaki és Gazdaságtudományi Egyetem (Hongrie), Universitatea Politehnica din București (Roumanie), İstanbul Teknik Üniversitesi (Turquie), Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg (Allemagne), École des Ponts ParisTech (France), Chimie ParisTech PSL, Mines ParisTech PSL, la Scuola Sant'Anna (Italie) et la Scuola Normale Superiore (Italie) ont uni leurs forces pour créer EELISA, avec le réseau européen d'accréditation des formations d'ingénieurs (ENAEE - European Network for Accreditation of Engineering Education) comme partenaire associé. Le consortium a été lancé les 28 et 29 janvier 2019 lors d'une réunion des recteurs à Madrid et prolongé le 20 janvier 2020 à Erlangen.
Après vingt ans de relations au sein du réseau ATHENS, les partenaires d'EELISA ont l'intention de montrer comment ils contribuent à rapprocher leurs étudiants et leur personnel en vue de la création d'un diplôme européen d'ingénieur. Ils partageront également leur expérience en matière d'éducation liée à l'industrie et à la recherche, et aborderont les défis sociétaux tels que les villes vertes, intelligentes et résilientes et l'industrie 4.0. L'ENAEE apporte une expérience unique en matière de coopération européenne dans le secteur. 
Comme le souligne l'évaluation de la Commission européenne : "La proposition a un niveau d'ambition très important, car elle vise à transformer l'enseignement de l'ingénierie en Europe en proposant un modèle européen commun d'enseignement de l'ingénierie qui permettrait aux étudiants d'obtenir un diplôme européen reconnu, développé sur plusieurs sites. "
Les partenaires d'EELISA sont désireux d'approfondir leur coopération au sein de l'Espace européen de l'enseignement supérieur et de l'Espace européen de la recherche et reconnaissent la confiance de la Commission européenne dans cette importante reconnaissance et dans le financement de 5 millions d'euros accordé aux candidats sélectionnés. La diversité sera un élément-clé pour EELISA. Le consortium soutiendra la diversité sociale en mettant en place un cursus en apprentissage en ingénierie dans toute l’Europe. Puis, il s’engagera pour l’égalité femme-homme, une cause majeure pour toute l’Europe, mais aussi plus spécifiquement dans les carrières scientifiques. Des actions seront menées au sein des différents campus pour que tous les étudiants évoluent dans un cadre porteur faisant du campus EELISA un lieu où tout à chacun peut développer ses capacités. Les membres d’EELISA sont impatients de renforcer leur coopération au sein de l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur et de l’Espace Européen de la Recherche et remercient la Commission européenne pour la confiance qu’elle leur accorde et le financement de cinq millions d’euros qui est attribué aux consortia sélectionnés. 

Ce projet d'université européenne est également une nouvelle étape dans la longue et fructueuse histoire commune entre l'Universidad Politécninca de Madrid et l'Ecole des Ponts ParisTech qui ont développé, depuis plusieurs décennies des coopérations académiques (dont le premier accord de double-diplôme ingénieur avec Escuela Técnica Superior de Ingenieros de Caminos, Canales y Puertos de l'UPM en formation d'ingénieur, la co-création du Master Internacional en Empresa y Políticas Públicas) et des collaborations dans le domaine de la recherche.

> Communiqué de presse ParisTech sur EELISA

 

 

EELISA HAS BEEN RECOGNISED AS A "EUROPEAN UNIVERSITY"

The European Commission published on 9 July the results of the second call for proposals for its flagship initiative under Erasmus+: Consortia of European Universities. The European Engineering Learning Innovation & Science Alliance (EELISA), which brings together three technical universities, one polyvalent university focusing on management, three Grandes Ecoles specialising in engineering (including Ecole des Ponts ParisTech, Chimie ParisTech and Mines ParisTech), two polyvalent universities and two polyvalent higher education institutions from seven European countries, representing more than 170,000 students, is among the 24 projects selected following a selection process involving more than 500 universities. 

Universidad Politécnica de Madrid (Spain) as coordinator, Budapesti Műszaki és Gazdaságtudományi Egyetem (Hungary), Universitatea Politehnica din București (Romania), İstanbul Teknik Üniversitesi (Turkey), Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg (Germany) -, École des Ponts ParisTech (France), Chimie ParisTech PSL, Mines ParisTech PSL, Scuola Sant'Anna (Italy) and Scuola Normale Superiore (Italy) have joined forces to create EELISA, with the European Network for Accreditation of Engineering Education (ENAEE) as an associated partner. The consortium was launched on 28 and 29 January 2019 at a meeting of rectors in Madrid and extended on 20 January 2020 in Erlangen.
After twenty years of relations within the ATHENS network, the EELISA partners intend to show how they are helping to bring their students and staff closer together for the creation of a European engineering degree. They will also share their experience in education related to industry and research, and address societal challenges such as green, smart and resilient cities and Industry 4.0. ENAEE brings unique experience in European cooperation in the sector. 
As the European Commission's assessment underlines: "The proposal has a very high level of ambition, as it aims to transform engineering education in Europe by proposing a common European model of engineering education that would allow students to obtain a recognised European degree, developed in several locations. "
The EELISA partners are keen to deepen their cooperation within the European Higher Education Area and the European Research Area and acknowledge the European Commission's confidence in this important recognition and in the €5 million funding granted to the selected applicants. Diversity will be a key element for EELISA. The consortium will support social diversity through the development of an engineering apprenticeship curriculum across Europe. It will then commit itself to gender equality, a major cause throughout Europe, but also more specifically in scientific careers. Action will be taken on the various campuses to ensure that all students develop in a supportive environment, making the EELISA campus a place where everyone can develop their abilities. The members of EELISA look forward to strengthening their cooperation within the European Higher Education Area and the European Research Area and thank the European Commission for the trust placed in them and for the funding of five million euros which is being allocated to the selected consortia. 

This European university project is also a new step in the long and fruitful common history between the Universidad Politécninca de Madrid and the Ecole des Ponts ParisTech, which have been developing academic cooperation (including the first double degree agreement in engineering with the Escuela Técnica Superior de Ingenieros de Caminos, Canales y Puertos of the UPM in engineering training) and research collaborations for several decades.