Jérôme Lesueur nommé directeur de la recherche de l’École des Ponts ParisTech

04 avril 2022

Jérôme Lesueur est nommé directeur de la recherche de l’École des Ponts ParisTech, à compter du 4 avril 2022. 

Ingénieur de l'école des Mines de Nancy, Jérôme Lesueur est également Docteur en physique de l'Université Paris Sud depuis 1985, et Habilité à Diriger des Recherches. Chargé de recherche au CNRS, il travaille au CSNSM à Orsay sur les matériaux supraconducteurs désordonnés, et sur les supraconducteurs à haute température critique découverts en 1986. Nommé professeur à l'ESPCI ParisTech en 2000, il développe une activité de recherche centrée sur la physique de la matière condensée, les supraconducteurs, les matériaux présentant de fortes corrélations électroniques et les nanomatériaux. Au sein de l’équipe PHASME qu’il a créée, il travaille sur des sujets à caractère très fondamental mais également sur des applications en électronique cryogénique avec des partenaires industriels. Il est auteur de plus de 120 publications dans des revues internationales à comité de lecture, dont une vingtaine à fort facteur d’impact (>9), et a présenté ses travaux dans environ 80 conférences internationales en tant qu’invité.

Directeur adjoint en 2003 puis directeur en 2008 du Laboratoire de Physique et d'Étude des Matériaux, Jérôme Lesueur est nommé au Comité Scientifique du CNRS, puis dans différents comités scientifiques nationaux et internationaux.  En 2007, il reçoit le prix Langlois de la recherche.
En 2014, il est nommé directeur de la recherche de l'ESPCI Paris (10 laboratoires associés au CNRS, 300 chercheurs, 200 doctorants, 5 chaires industrielles, 6 ERC, 500 publications par an, 1 brevet par semaine, 3 start-ups créées par an), puis à la mi 2015, directeur du programme pré-doctoral "Institut de Technologie et d'Innovation" de Paris Sciences et Lettres (PSL - ITI) dont il est co-fondateur.

Au cours de ces expériences, Jérôme Lesueur a développé des partenariats avec le monde économique public ou privé, faisant émerger de nouvelles synergies entre des laboratoires de recherche et l’industrie. Il est également à l’origine de la création de nouveaux laboratoires académiques, et a toujours eu à coeur de promouvoir les actions transverses et pluridisciplinaires.